Share Button

Dans cet article on va examiner la mentalité des riches par rapport à celle des pauvres, afin de dévoiler le mystère selon lequel une catégorie de gens arrive à mener une vie luxueuse alors que la plupart se mettent les battons dans les roues et n’arrivent pas à réaliser leurs rêves.

Maîtriser votre argent a beaucoup plus à voir avec la psychologie que nous pourrions le penser.

Voilà ce qu’a conclut Napoléon Hill dans son livre Think and Grow Rich, » le fruit culminant d’une étude intensive sur plus de 500 millionnaires qui ont réussi à partir de leurs propres moyens.

Le Millionnaire Américain Steve Siebold a écrit également dans son livre « Comment pensent les riches » : devenir riche a souvent moins à voir avec l’argent que la mentalité

Voici les 21 mentalités des riches que vous pourriez adopter dès aujourd’hui:

Les riches croient que pauvreté est la racine de tous les maux, les personnes ordinaire croient que la richesse est la racine de tous les maux :

Selon Siebold, il ya une certaine honte qui accompagne  le fait de « devenir riche » dans les communautés à faible revenu.

« Les personnes de la classe moyenne ont été endoctrinées à croire que les gens riches sont soit chanceux soit malhonnêtes » écrit-il. Il ajoute :  » La plupart des gens pensent que tout en ayant de l’argent ne garantit pas le bonheur, il ne vous rendre pas forcément la vie plus facile et plus agréable. »

Les riches pensent que l’égoïsme est une vertu, les personnes ordinaires pensent que l’égoïsme est un vice

«Les riches vont droit au but et essayent de se rendre heureux. Ils ne cherchent pas à faire semblant de sauver le monde, » dit Siebold.

Le problème est que les gens de la classe moyenne aperçoivent l’égoïsme comme un caractère  négatif et pensent qu’il est en mesure de les garder dans la pauvreté.

Si vous ne prenez pas soin de vous, vous n’êtes pas dans une position pour aider quelqu’un d’autre. Vous ne pouvez pas donner ce que vous ne possédez pas.

La mentalité des riches se base sur l’action, celle des pauvres sur le hasard

Les pauvre cherchent de choisir les bons numéros et prier pour la prospérité, alors que les riches cherchent la résolution des problèmes, » écrit Siebold.

La plupart des gens attendent la Main invisible de Dieu,  ou peut-être le gouvernement, leur patron, ou de leur conjoint. Malheureusement, les personnes ordinaires adoptent cette approche dans la vie alors que l’horloge continue de tourner.

Les gens riches pensent à acquérir des connaissances spécifiques, les pauvres croient à l’éducation formelle

De nombreux artistes de renommée mondiale ont peu d’éducation formelle, et ont amassé leur fortune grâce à l’acquisition et la vente subséquente de connaissances spécifiques. Tandis que la plupart des gens sont convaincus que les diplômes et doctorats sont la voie à la richesse parce qu’ils sont piégés dans la ligne d’une pensée linéaire qui les retient vers des niveaux plus élevés de conscience … Les riches ne sont pas intéressés par les moyens, seuls les objectifs qui comptent pour eux.

Les riches se concentrent sur leur avenir, les pauvres sur leur glorieux passé

Les gens qui croient que leurs meilleurs jours sont derrières eux, ne peuvent pas être des riches. Ils survivent souvent avec tristesse et dépression.

Les motivés deviennent riches parce qu’ils ont été prêts à parier sur leurs compétences et ont pris le risque de projeter leurs beaux objectifs dans un avenir inconnu.

Les riches pensent logiquement à l’argent, les pauvres l’aperçoivent avec émotion

Une personne intelligente, réussie et bien éduquée peut facilement se transformer en un penseur envahi par la peur et dont la plus grande aspiration est d’avoir une retraite confortable.

Les riches pensent autrement : l’argent pour eux et un outil critique qui présente une diversité d’options que ca soit des opportunités ou des dangers.

Les riches suivent leurs passions, les pauvres se contentent d’exercer des activités qu’ils n’aiment pas

Une personne ordinaire pense que les riches travaillent tout le temps. Alors qu’en réalité, ceux-ci passent leur temps à faire des choses qu’ils aiment et cherchent par la suite de se faire payer pour cela.

D’autre part, les gens ordinaires se trouvent contraints à exercer des emplois qu’ils n’aiment pas parce qu’ils ont besoins de l’argent. Ils se sont formés aux écoles et sont conditionnés par la société à vivre un mode linéaire dans lequel on ne gagne de l’argent qu’avec effort physique ou mental.

Les riches sont là pour les défis, les gens ordinaires se tracent de basses attentes

Les psychologues conseillent souvent aux gens à mettre dans leur vie des objectifs faciles à atteindre rien que pour éviter les déceptions de l’échec.

Toutefois, l’expérience a montré qu’on ne serait jamais riche et qu’on ne pourrait pas vivre nos rêves si on ne s’est pas fixé de grands objectifs.

Les riches utilisent l’argent des autres, les gens ordinaires croient qu’ils ont besoins de l’argent pour faire l’argent

Les riches ne sont pas peurs de chercher l’argent dans les poches des autres pour construire leur avenir. Ils savent qu’on ne peut pas se permettre des choses si on n’a pas d’argent. De ce fait, ils sont capables de définir le comportement financier convenable pour chaque situation.

Les riches comprennent que les marchés sont entrainés par l’émotion et la cupidité, les pauvres croient à la logique et la stratégie

Pour les riches : un marché (de produits, service, emploi…) est animé essentiellement par des émotions de peur et de cupidité. Chose qu’ils prennent en considération lors de la réalisation de leurs projets.

Cette connaissance de la nature humaine et son impact sur le commerce leur procure des avantages stratégiques dans la collecte des richesses grâce à l’effet de levier.

Les riches font apprendre à leurs enfants comment devenir riche, les pauvres montrent aux leurs comment survivre

Les parents riches enseignent à leur enfants dés un âge précoce les différences entre un environnement des riche et celui des démunis, tandis que la plupart des gens font valoir le principe de « l’élitisme »

L’erreur commise par les parent pauvres est d’enseigner à leur enfant de ne pas regarder vers les couches sociales aisées parce qu’il est pauvre alors qu’il fallait l’orienter pour voir le monde d’un œil objectif relatant sa réalité.

Les gens riches trouver la paix d’esprit dans la richesse, les pauvres laissent l’argent ​​les angoisser.

La raison pour laquelle les gens riches gagnent plus de richesses est qu’ils ne sont pas peur ‘admettre que l’argent peut résoudre la plupart des problèmes.

Les gens ordinaires voient l’argent comme un mal nécessaire qui doit être supporté dans le cadre de la vie. La classe des riches voit l’argent comme le grand libérateur avec lequel, ils sont en mesure d’acheter la paix financière de l’esprit.

Les riches s’instruisent, les pauvres se divertissent

Les riches ne parient pas sur l’éducation formelle pour la poursuite de la richesse, ils apprécient la puissance de l’apprentissage spécialisé après les années de collège.

Si vous vous rendez chez une personne riche, la première chose que vous verrez est une vaste bibliothèque de livres qu’ils ont utilisés pour se renseigner sur la façon de devenir plus efficace.

La classe moyenne lit les romans, les journaux et les magazines de divertissement.

Les riches s’entourent des riches, les pauvres pensent que les riches sont snobs

L’apperception négatives des pauvres vis-à-vis de l’argent pousse les riches à les éviter pour ne s’entourer qu’avec des gens semblables.

“Les gens ordinaires qualifient les riche de snobisme car ces derniers ne se permettent pas des messages de malheur“ dit Siebold.

Cet étiquetage fait que la classe moyenne se sente mieux sur elle-même et sur ses choix dans la vie.

Les riches cherchent de gagner, les pauvre d’épargner

L’intention des riches est concentrée sur la façon de gagner pendant les risques plutôt que conserver ce qu’ils possèdent. Même en période de crise, ils éjectent la liquidité en abondance. Alors que les gens ordinaires cherchent à maintenir leur niveau de vie frugal.

Les riches savent où et quand prendre les risques, les ordinaires manipulent l’argent avec un sentiment de sécurité

« L’effet de levier est le mot d’ordre des riches », écrit Siebold. « Chaque investisseur perd de l’argent de temps en temps, mais la classe mondiale sait que peu importe ce qui arrive, ils seront toujours capables de gagner plus. »

Les riches trouvent le confort dans l’incertitude, les pauvres veulent être confortables

 » Le confort physique, psychologique et émotionnel est l’objectif principal de l’état d’esprit de la classe moyenne », écrit Siebold .  » Penseurs de classe mondiale apprennent très tôt que devenir millionnaire est pas facile et la nécessité pour le confort peut être dévastateur. Ils apprennent à être à l’aise tout en fonctionnant dans un état d’incertitude permanente. « 

Les riches travaillent pour accroitre leur richesse, les pauvres travaillent pour lutter

« N’écoutez pas aux voix qui vous disent que la vie est censée être une lutte et que vous devriez vous installer et être reconnaissant pour ce que vous avez », écrit Siebold.

Alors, adoptez une mentalité des riches et si vous avez la possibilité de penser grand, pourquoi pas un MILLIONNAIRE ?

Quoi? un MILLIONNAIRE? oui c’est possible! Découvrez comment en cliquant sur cette photo:

Widget-ManipRiche

Amicalement.

Share Button
21 façons de penser qui caractérisent les riches par rapport aux personnes ordinaires

3 pesnées sur “21 façons de penser qui caractérisent les riches par rapport aux personnes ordinaires

  • 05/01/2017 à 19 h 00 min
    Permalien

    L’article a été très intéressant pour moi. Je décide d’adopter cette attitude de riches. Merci

    Répondre
  • 24/08/2017 à 18 h 33 min
    Permalien

    Selon moi bof l’article, bien que je ne dise pas que cela ne vale rien.
    Issue d’une famille monoparentale, avec une mère au revenu de 1600 pour nous élever ceci ne m’a jamais empêché de manger des plats cuisinés, de ne pas avoir droit à la telerealite comme la plupart de mes camarades, ni d’être expansée de lecture. Actuellement, je suis une formation qui me plaît, je lis sur l’éducation et la psychologie humaine. Je pense aux autres car l’autre est notre propre reflet, car il me semble normal quand on le peut de pouvoir aider tant qu’on est bien avec soi même. Je regrette parfois mon passé parce que dans celui ci y a des manques mais c’est bien ceux là qui m’ont permis d’éclore, de me révéler et qui me permette d’avancer le jour suivant.
    Certaines choses sont sûrement vraies dans ce que vous avancez notamment en ce qui concerne l’éducation. Effectivement, les personnes moins aisés ne peuvent pas payer d’écoles et d’études prestigieuses à leurs enfants, le stress des fins de mois rend peut être moins disponible psychique ment certains parents. La sensibilisation a ce qu’on mange n’est pas la même lorsque l’accès à la culture n’est pas présent.
    Cependant, c’est à nous de sensibiliser les gens, à l’image de la goutte d’eau.
    A quel moment parle t-on des riches et de leur multinationales qui dénoncent la terre, et riches grâce à quelle main d’oeuvre ils le deviennent??
    Bref, sans mystifier les classes défavorisées, je préfère de loin partager avec des personnes ne prétendant pas tout savoir que des colons se pensant en terrain conquis.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *