Share Button

libérer la puissance intérieureDans l’article précédant, vous avez compris que pour libérer votre puissance intérieure, vous devez impérativement avoir des buts dans la vie parce qu’une des conditions pour être heureux et de progresser de manière régulière et mesurables. Vous avez également compris que vous ne pouvez pas vous contenter d’une vie routinière parce que tout ce qui ne grandit pas meurt.

Le niveau de stabilité que beaucoup recherchent, n’existe pas, ni dans le travail ni dans les relations ni nul part d’ailleurs tout est en mouvement continu et incessant, comme dans la nature ; tout bouge.

Vous savez maintenant que c’est en se fixant des buts et en cherchant à les atteindre que vous trouverez tout ce dont vous avez besoins pour être heureux. Vous avez décidé de libérer la puissance qui sommeille en vous et ce n’est qu’en passant à l’action que vous y arriverez.

Ce n’est que lorsqu’il s’entraîne et qu’il dépasse ses limites qu’un sportif découvre les vraies ressources et les vrais potentiels qui sont en lui.

Vous ne pouvez progresser lorsque vous êtes dans votre zone de confort c-à-d lorsque vous êtes en terre inconnue. Pour progresser, vous devez accepter de vous mettre dans des situations nouvelles, accepter de faire de nouvelles choses et accepter de vous dépasser.

Lorsque vous faites quelque chose de nouveau, quelque chose que vous n’auriez pas osé faire avant, cela a un impact émotionnel en vous ; vous vous sentez différemment.

Retenez qu’il n’y a pas de changement sans émotions. Les gens imaginent qu’ils vont changer en lisant un livre ou en écoutant un cours audio. C’est faux !

Ce qu’un article comme celui-ci peut faire, c’est de vous pousser à agir et à passer à l’action. Servez vous de ce que vous comprenez pour poser des actions nouvelles dans votre vie.

Retenez que ce sont les émotions et les nouvelles situations de vie qui vous feront changer. C’est la confrontation avec ce qui bloque en vous, qui permettra de changer ce blocage et cette peur.

C’est en montant un avion qu’une personne qui a peur de l’avion peux aller au-delà de ses peurs, ce n’est pas en restant chez elle. Elle peut lire des centaines de livres sur la peur de l’avion, mais rien ne changera parce qu’elle est juste connectée intellectuellement à ce qu’il ne va pas en elle. Lorsqu’elle est dans l’avion elle y est connectée émotionnellement.

Les pensées sont des illusions, nous y reviendrons plus tard, mais les émotions sont vraies. Les émotions sont la manifestation de l’énergie qui circule en vous et les déblocages perturbant qu’il peut y avoir.

Donc lisez ces articles encore et encore. Mais dès que vous aurez identifié une direction dans laquelle vous devez aller et vers laquelle vous n’osez pas aller, vous devez agir et passer à l’action.

Il y a deux parties différentes qui se côtoient en vous et que vous devez absolument savoir et reconnaître si vous voulez progresser dans votre développement personnel.

La libération de votre puissance intérieure passe par une prise de conscience de comment vous fonctionnez intérieurement. Cette prise de conscience vous permettra de mettre à jour les schémas limitant que vous pourriez avoir. Des schémas limitant qui sont comme des pierres au milieu d’une rivière.

Souvenez-vous de ce que vous avez lis dans la première partie de ce cours : L’un des plus gros freins au développement de chacun est de ne pas savoir que l’on ne sait pas. Lorsque vous devenez conscient de ce qui se passe en vous et des mécanismes de votre esprit, vous pouvez commencer à les changer s’ils ne sont pas adaptés pour vous emmener là où vous voulez aller dans votre vie.

Le changement et la transformation passent par la prise de conscience, par l’éveil de la conscience et non pas par une formule magique ou l’atteinte d’un miracle.

Lorsque votre monde intérieur change, le monde extérieur se met à changer également. Retenez bien ceci car c’est très important ;  lorsque votre monde intérieur change, le monde extérieur se met à changer également.

Votre mentale et votre être intérieur sont deux parties qui se côtoient en vous de manière pratiquement invisible.

Votre mental c’est la partie de vous qui pense. Cela regroupe toutes les pensées et idées qui vous traverse l’esprit, et également la petite voix qui, tout au long de la journée, commente que vous faites, que vous pensez et qui vous donne son avis. Cette petite voix peut vous conditionner positivement ou négativement suivant la situation. Elle a le pouvoir de vous motiver ou de vous démotiver, de vous rendre optimiste ou pessimiste. A certain moment vous n’êtes pas conscients de ce qu’elle vous dit, et pourtant elle est toujours là et elle parle continuellement.

Les gens ont plus ou moins conscients de ce dialogue intérieur. Mais certains ne se rendent même pas compte que la voix de leur mental leur parle et ils laissent cette voix leur dire ce qu’ils doivent faire, penser ou comment ils doivent se sentir.

La Deuxième partie de vous c’est votre être intérieur. C’est ce que vous êtes vraiment et c’est ce que vous désignez en vous montrant le centre de la poitrine avec votre doigt lorsque vous dites ‘’Je’’. Si vous vous montrez du doigt en disant je « m’appelle Robert », vous allez désigner le centre de votre poitrine, c’est à dire votre plexus solaire et non pas votre tête.

Votre être intérieur est ce que vous êtes réellement au-delà de vos pensées.

Vous n’existiez pas par rapport à ce que vous vous dites, mais par rapport à ce qui se dégage de vous.

Les animaux n’ont pas de mental, et ils existent quand même. Ils ne pensent pas et ils ne réfléchissent pas mais pourtant ils existent.

Les plantes n’ont pas de mental et elles existent malgré tout également. Elles sont capables de grandir, de se nourrir et de vivre leur vie entière sans penser.

Lorsque vous dormez, vous nous pensez pas, et pourtant votre corps est en vie et continue d’exister. Au cours de la journée, vous ne pensez pas au fait que vous respirez ou que votre sang circule mais pourtant cela se fait sans recours à vos pensées.

Le mental est une fonction de ce que vous êtes. Un peu comme la vue est une fonction qui sert à voir, l’ouïs est une fonction qui sert à entendre et bien le mental est une fonction qui sert à penser.

De la même manière que ce que vous êtes n’est pas limité à vos yeux et à votre vue, ce que vous êtes n’est pas non plus limité à votre mental et à vos pensez.

Arrêtez de vous identifier à vos pensées. La limitation principale à la libération de votre puissance intérieure et que vous laissez votre mental vous contrôler. C’est-à-dire que lorsque la petite voix vous parle dans votre tête, vous écoutez ce qu’elle dit sans être conscient que cette voix ce n’est pas vous.

L’illustration de cet exemple est la personne qui doit assister à une réunion importante le lendemain et qui se laisse convaincre par sa petite voix intérieure que cela va mal se passer. Elle écoute d’une manière totalement impuissante, une série d’arguments plus stupides les uns que les autres ou sans aucun fondement véritable et croit ce qui se dit en elle.

Ne vous êtes vous jamais surpris à vous conditionner négativement sur l’issue d’une situation ? N’avez-vous jamais entendu une voix en vous qui vous disais que vous alliez échouer, que vous n’étiez pas capable ou que cela ne fonctionnerait pas comme vous l’imaginez ? Alors oui, il y a une voix qui parle en vous et c’est celle de votre mental. C’est tout à fait normal, rassurez-vous, mais rien ne vous force à croire à cette voix surtout lorsqu’elle raconte n’importe quoi.

Votre mental est un menteur. Le problème avec la voix qui parle en vous, c’est qu’elle est une menteuse. Votre mental véhicules toutes vos peurs et appréhensions et perçoit le monde extérieur à travers les filtres de ses même peurs et appréhensions. Il cherche à utilisez ce qui vous est arrivé dans le passé pour vous faire croire que le futur se passera de la même manière. Ce qui est entièrement faux. Il utilisera vos faiblesses pour vous faire douter de vos capacités à réussir de nouvelles choses.

Pour certaines personnes, leur voix intérieure est le prolongement de la voix de leurs parents qui, étant enfant, leur disais qu’ils n’arriveraient pas à faire ceci ou à faire cela.

Votre point de vue n’est pas la réalité. Lorsque nous avons un point de vu sur quelqu’un, sur quelque chose, sur une situation ou sur une décision à prendre, ce point de vue n’est pas la réalité, c’est juste une projection et une croyance de comment les choses sont ou comment elles vont être.

Combien de fois avez-vous changé d’avis sur quelqu’un ou sur quelque chose à la lumière d’un élément nouveau? Quelque fois on pourrait changer d’avis sans aucun élément nouveau, juste comme ça aussi simplement qu’un claquement de doigt.

Vous pensiez que le meilleur moment pour prendre vos vacances était en Septembre, et le lendemain vous dites que c’est en Octobre. Rien n’est figé. Nous changeons constamment d’avis sur énormément de choses tous les jours. Hier, vous vous êtes dis que vous allez vous inscrire dans cette salle de sport pour commencer votre remise en forme et aujourd’hui vous dites que finalement c’est le meilleur temps d’acheter un appareil et de faire du sport chez soi.

Pour chaque décision que vous prenez, votre mental trouvera toute une série de bonnes raisons. Hier vous disiez que c’était génial d’aller à la salle de sport parce qu’il y a des gens à voir, parce que en plus de faire du sport vous pouvez faire des rencontres et que cela peut vous faire sortir de chez vous, et aujourd’hui vous vous dites que compte tenu de votre emploi du temps très chargé, vous vous entrainez à la maison car c’est un gain de temps et que de toute façon, les gens dans les salles de sport ne sont pas très osants, ils écoutent leur baladeur et n’ont pas envie de rencontrer du monde.

Lorsque vous avez une idée en tête, vous trouverez toutes les bonnes raisons pour vous convaincre que c’est la bonne et demain quand votre idée aura changé, vous trouverez toutes les bonnes raisons pour dire que la nouvelle est la bonne et que l’ancienne est mauvaise. Des exemples comme ceux-ci existent en centaines et vous en connaissez aussi probablement beaucoup.

Les gens cherchent la vérité et cherche la réponse à leurs questions, ce qui est vrai et ce qui est bon. Mais rien n’est bon et rien n’est mauvais. Ce qui vous apparait bon aujourd’hui deviendra peut être   mauvais à vos yeux dans quelques minutes. Rien n’est faut ! Rien n’est vrai.

Votre mental est assez créatif pour vous faire trouver toutes les bonnes raisons en expliquant que ceci est vrai et ceci est faux et vis versa.

Beaucoup de gens passent leur vie en cherchant une vérité ou une réalité. Par exemple, Ils cherchent à savoir si oui ou non il faut changer dans sa vie ou s’il faut rester le même. Ils cherchent à savoir si oui ou non le monde est en crise financière, si oui ou non ils vont devenir riches, si oui ou non ils doivent changer de travail. Bref ! Ils cherchent à savoir la vérité.

Pour chaque chose que vous faites, il existe une personne qui saura vous prouver que vous aviez tort de faire cela. Pour chaque chose que vous pensez c’est la même chose. Les gens cherchent la vérité mais la vérité n’existe pas.

Votre vision du monde n’est qu’une vision du monde. C’est comme une carte routière ; c’est une carte mais ce n’est pas la route.

Quelque soit ce que vous croyez, vous pouvez croire l’inverse dans quelques minutes. Votre mental aime beaucoup jouer à ça : vous lui dites de trouver des bonnes raisons de ne pas changer il va vous en trouver pleinement. Le lendemain vous lui dites de retrouver les bonnes raisons de changer, il va vous trouver tout un tas de bonnes raisons et de ne plus accepter la situation actuelle.

Votre mental est en pilotage automatique. La majorité des gens sont ainsi conditionnée par ce qui leur passe par l’esprit et ils y croient.

La tendance naturelle du mental est de vous faire croire des choses que vous n’êtes pas vraiment dans votre vie. Le mental a peur que vous évoluez car en évoluant vous pouvez comprendre que le véritable chef ce n’est pas cette petite voix qui vous raconte des conneries la plupart du temps mais que c’est d’autre chose.

De plus, l’évolution fait peur. Évoluer veut dire changer, faire de nouvelles choses et être confronté à de nouvelles situations. Ça veut dire aussi aller vers l’inconnu et avancer dans la nuit noire en quelque sorte.

Combien de personnes restent avec leur conjoint actuel alors que les choses ne vont pas. Elle préfère rester dans une situation qui ne leur convient pas mais qu’elle connaisse plutôt que de partir vers l’inconnu.

Souvent, la peur du lendemain est plus forte que la douleur d’aujourd’hui. Nous avons tous des peurs en nous, des doutes, des craintes et des appréhensions. Notre partie émotionnelle est beaucoup plus présente que l’on veut parfois bien montrer.

Pour libérer votre puissance intérieure, vous devez apprendre à ne pas être prise en otage par ces pensées qui vous promène à leur guise tout au long de votre vie.

Libérez votre puissance intérieure c’est reprendre le contrôle de vous-même et être libres d’utiliser pleinement votre potentiel. Lorsque vous êtes dirigés par vos peurs et vos doutes, vous n’êtes pas libre.

Lorsque votre vision du monde ou de la vie est celle que l’on a mis devant vous vous n’êtes pas libre non plus.

Dans la suite du cours on va progresser à cette direction. Regardez ces pierres que l’on retire l’une après l’une de la rivière pour la laisser s’écouler en toute liberté et imaginer comment sera votre vie lorsque toute la puissance qui est en vous sera disponible.

Si vous voulez changer votre vie préparez-vous à agir. Certes, il faut orienter vos pensées dans le bon sens pour ne pas saboter vos actions mais à un moment ou un autre il vous faudra agir car il n’ ya aucune formule magique qui permet de faire venir les choses toutes seules dans votre vie. C’est en faisant les choses que vous changez et que les choses changent

Dans un premier temps vous prenez conscience de comment les choses fonctionnent et dans un deuxième temps vous agissez pour obtenir ce que vous désirez. Ainsi, la vie respecte votre engagement et s’engage à vos côtés pour accélérer les choses.

Pour résumer cette deuxième partie :

  • Il n’y a pas de changement sans émotions. C’est en vivant les choses que vous changez, pas juste en y pensant.
  • Arrêtez de vous identifier à vos pensées.
  • Le mental est une fonction de votre organisme, ce n’est pas vous.
  • Vous ne pouvez pas vous fier à cette petites voix qui est dans votre tête car elle est capable de vous dire tout et son contraire quelques minutes après.
  • Votre mental est en pilotage automatique, dirigé par vos peurs et par vos appréhensions.
  • Libérer votre puissance intérieure c’est repasser en pilotage manuel et savoir prendre du recul par rapport à vos pensées.

Je vous donne rendez-vous dans la troisième partie pour la suite de votre série d’articles sur la libération de votre puissance intérieure afin de lever la cale qui est placée sous la pédale de l’accélérateur et toute la puissance devient disponible pour aller où vous voulez aller dans votre vie.

Lisez ces articles sérieusement au rythme de leur publication et faite les connaître à vos amis et proches, ils vous remercieront de prendre soin d’eux.

Bien amicalement.

Share Button
Comment libérer la puissance intérieure (Partie 2)
Étiqueté avec :

3 pesnées sur “Comment libérer la puissance intérieure (Partie 2)

  • 03/12/2015 à 6 h 58 min
    Permalien

    très bonne analyse , j’ai eu l impression que vous parlez de moi, en effet je n’arrête pas de m’identifier à mes pensées qui sont souvent négatives.et votre article vient de me faire prendre conscience de cela; merci.

    Répondre
    • 06/12/2015 à 21 h 32 min
      Permalien

      Merci Monia très bonne lecture. La prochaine partie de la série sera en fichier audio. Ne la ratez pas!

      Répondre
  • 10/05/2016 à 16 h 58 min
    Permalien

    Mille mercis !!!! Très bon article qui arrive fort à propos !! A lire et relire et….. mettre en pratique !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *