Share Button

L’acné peut avoir des effets sociaux et psychologiques profonds. Ceux-ci ne sont pas nécessairement liés à la sévérité clinique. L’acné même légère peut être significativement dévastatrice.

L’acné peut affecter des personnes de tout âge, mais elle se produit surtout pendant l’adolescence. Environ 85 % des personnes âgées entre 12 et 25 ans développent l’acné.

Quels sont les problèmes psychosociaux liés à l’acné ?

Les répercussions psychologiques et sociales de l’acné sont un souci énorme, surtout parce que l’acné affecte les adolescents à une période cruciale, pendant laquelle ils développent leur personnalité.

L’amitié et l’acceptation par les pairs sont très importantes pour l’adolescent, et malheureusement il a été constaté qu’il y a des liens forts entre l’apparence physique, l’attractivité et les liens d’amitié avec les pairs.

Ces dernières années, des discussions entamées entre patients et professionnels de la santé ont révélé que l’acné a un impact sur l’état psychologique de la personne.

Voici donc les problèmes que peuvent rencontrer les patients atteints d’acné :

L’estime de soi et l’image corporelle

  • Certains patients atteints d’acné sévère, évitent tout contact visuel avec les autres.
  • Certaines personnes souffrant d’acné laissent pousser  leurs cheveux jusqu’à ce que leur visage soit couvert. Les filles ont tendance à mettre du maquillage lourd pour camoufler les boutons, même s’elles savent que cela aggrave parfois leur acné. Alors que les garçons prétendent que l’acné n’est pas un problème pour les filles parce qu’elles peuvent porter du maquillage !
  • L’acné du dos peut empêcher certains malades de pratiquer leur sport préféré en raison de la nécessité de se dévêtir dans les vestiaires publics.

Les relations sociales

  • Quand l’acné touche le visage, elle provoque une sorte de stigmatisation par les autres adolescents.
  • Certains trouvent des difficultés d’établir des relations nouvelles, surtout avec le sexe opposé.
  • Au moment où les adolescents apprennent à nouer des relations, ceux souffrant d’acné n’ont pas suffisamment de confiance en soi pour sortir et faire de nouvelles connaissances. Ils deviennent timides et solitaires.

La principale préoccupation est la peur de l’évaluation négative par les autres. Dans les cas extrêmes, une personne atteinte d’acné peut développer une phobie sociale.

Éducation/travail

  • Certains étudiants souffrant d’acné refusent d’aller à l’école, menant à mauvais leurs résultats scolaires.
  • Certaines personnes souffrant d’acné prennent souvent des congés de maladie, et risquent ainsi de perdre leurs emplois.
  • L’acné peut réduire les choix de carrière, écartant des professions comme la modélisation qui dépendent de l’apparence générale.
  • Les patients atteints d’acné n’arrivent pas à dénicher un emploi : leur manque de confiance est aussi important que la réaction des employeurs potentiels vis-à-vis de leurs boutons.
  • Des études montrent que le chômage touche les personnes qui ont de l’acné plus que celles qui ne l’ont pas.

L’acné provoque t-il une dépression ?

Chez certains patients la détresse de l’acné peut entraîner la dépression. Cela doit être reconnu et géré. Les signes de la dépression comprend :

  • Perte d’appétit
  • Léthargie
  • Troubles de l’humeur
  • Problèmes de comportement
  • Éveil
  • Cris spontanés
  • Sentiments d’indignité.

Chez les adolescents, la dépression peut se manifester comme un retrait social (isolation à la chambre à coucher ou l’évitement de contacter les autres) ou un échec scolaire.

Plus grave encore, une dépression sévère d’acné peut entrainer des tentatives de suicide. Le malade commence à se dire des expressions comme : « Je ne veux pas me réveiller le matin » ; « Je serais mieux si je meure », « Je suis sans valeur » …, etc. Les parents, amis et conseillers scolaires doivent en tenir compte lorsqu’ils commencent à entendre ce genre de commentaires.

 Rarement, la dépression peut être associée avec le traitement de l’acné, en particulier l’isotrétinoïne. Il y a beaucoup de controverse sur la question de savoir si le médicament provoque la dépression. Toutefois, il est clair que la dépression souvent résulte de l’acné et les perturbations psychologiques décrites ci-dessus.

Quelle que soit la cause, la dépression doit être reconnue et gérée au début. Si vous pensez que vous ou quelqu’un que vous connaissez peut être déprimé à cause de ses boutons d’acné, communiquez en urgence avec votre dermatologue ou médecin de famille pour obtenir des conseils.

Qu’est ce que l’acné dysmorphophobique ?

Certains patients acnéiques mineurs souffrent du trouble  de l’image du corps. Même en l’absence de lésions, ils considèrent qu’ils ont de l’acné sévère et peuvent souffrir de plusieurs des symptômes psychologiques et sociaux décrits ci-dessus. On dit qu’ils ont une acné dysmorphophobique.

Certains cas sévères de dysmorphophobique ont un trouble mental plus global similaire à l’anorexie mentale. Ils ont besoin d’aide dermatologique et psychiatrique approfondie.

Quelle est la meilleure façon de prévenir l’acné ?

Bien que les patients qui souffrent de l’acné font recours aux traitements chimiques, les spécialistes de la nutrition recommandent un mode de vie particulier basé sur l’alimentation saine afin de traiter et d’empêcher les poussés d’acné.

Les méthode naturelles visant le traitement de l’acné ont l’avantage de ne pas avoir d’effets indésirables, contrairement aux médicaments et crèmes à base de produits chimiques dont l’action s’avère limitée dans le traitement des lésions acnéiques en plus des graves effets secondaires qui pourraient êtres déclenchés, mettant tout l’organisme en danger.

Dans ce sens, un spécialiste Américain qui s’appelle Mike Walden, a réussi à élaborer un programme naturel étape par étape qui a aidé des milliers de personnes aux Etats Unis et à travers le monde à maintenir un équilibre hormonal en mesure de combattre les conditions biologiques qui favorisent l’apparition de l’acné chez l’adulte et l’adolescent.

Toutefois, il est recommandé de consulter son médecin traitant avant d’entamer n’importe quel processus de traitement.

Share Button
Acné: s’informer pour combattre les effets psychologiques et sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *